1993.05.15

La police est malade.

Un titre tout simple qui frappe fort...

Une chronique de 1100 mots avec tout le drame nécessaire pour la grosse presse du samedi 15 mai 1993.

La police occupe un espace privilégié dans le PFisme. 

Dans ce texte , plusieurs histoires ayant le policier comme plus petit dénominateur commun s’entrecroisent.

PF ouvre en évoquant une vidéo qui montre deux policiers qui s’acharnent sur des jeunes avec leurs batons…

 

 

 

Bonne écoute !

Laisser un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.